Namur, une commune qui pratique la gestion différenciée de ses espaces verts : mode d’emploi

A l’échelle d’une commune, la gestion différenciée permet de diversifier les types d’espaces verts, de favoriser la biodiversité et de ne plus utiliser de produits phytosanitaires.

La gestion différenciée est une approche raisonnée de la gestion des espaces verts.  En phase avec les aspirations actuelles, elle fait le pari d’une gestion plus respectueuse de l’environnement.  Elle remet en question le tout horticole en laissant place aux espèces indigènes et à la nature

Le principe est d’appliquer à chaque espace le mode de gestion le plus adapté, tenant compte de son utilisation, sa situation …  Pour certains, les services communaux seront présents plus fréquemment, tandis que pour d’autres, la gestion sera plus légère.  

Afin d’informer au mieux la population, de nombreux panneaux de sensibilisation sont installés dans les espaces verts communaux.


En pratique, à Namur

La tonte différenciée

Faire varier les hauteurs et les fréquences de tonte permet de concilier les différents usages des espaces verts. De cette façon, on peut délimiter un chemin tondu et une zone récréative tout en laissant une zone de prairie de fauche, lieu de refuge et de nourriture pour la faune sauvage.  Cette zone plus naturelle sera fauchée à partir de la mi-juin.

Des ilots, des squares, des parcs … implantés à Wépion, à la Citadelle, à Salzinnes, à Belgrade ou à Suarlée sont maintenant gérés en tonte différenciée.

Des prés fleuris et des prairies de fauche

Les prés fleuris sont issus d’un semis d’un mélange de plantes indigènes.  Les prés de fauche sont le résultat de l’épanouissement de la flore spontanée en place.  Ces aménagements sont favorables à la biodiversité et constituent une alternative intéressante par rapport au gazon.
Les prés fleuris sont fauchés après le 1er août.  Les produits de la fauche sont  évacués pour ne pas enrichir le substrat en place.
Vous  retrouverez un pré fleuri ou une prairie de fauche au Square du Souvenir à Belgrade, aux abords du cimetière de Cognelée ou dans les zones d’attente aux cimetières de Namur,  La Plante, Bouge ou Belgrade.

Le fauchage des bords de route
 
Le fauchage de tous les accotements des voiries communales n’est pas systématique.  Le Service Nature et Espaces verts procède, principalement pour des raisons de sécurité, à l’entretien des accotements des voiries communales dans les carrefours et devant les propriétés sans habitation.

Les tournées des tracteurs faucheurs sont organisées en secteurs (regroupement de plusieurs entités voisines).  Deux à trois passages sont programmés d’avril à octobre.  La largeur d’intervention au premier et deuxième passage est limitée à 2 mètres de largeur pour permettre à la végétation spontanée de se développer et ainsi favoriser la biodiversité conformément à la convention « Fauchage tardif des bords de route » signée avec la Wallonie. Au dernier passage, l’entièreté du talus est fauchée pour empêcher la croissance de la végétation arbustive.

Il revient au riverain d’assurer l’entretien de l’accotement jusqu’au filet d’eau suivant l’article 78 du Règlement général de police.

Extrait du Règlement général de police

Art. 78 : Nettoyage de la voie publique
« Tout occupant d’immeuble est tenu de maintenir dans un état de propreté suffisant l’entièreté de la portion de trottoir, d’accotement et de rigole (filet d’eau) se trouvant au droit de sa demeure ou de sa propriété, afin d’assurer la propreté, la salubrité et la sûreté de la voie publique. Il est tenu notamment d’y enlever les végétaux qui y croissent, de nettoyer les excréments d’animaux (chiens, pigeons...), d’enlever les déchets de toute sorte (détritus, feuilles d’arbres...) et de veiller à l’évacuation des matières provenant de ces opérations.
L’utilisation de tout produit phytopharmaceutique, notamment les herbicides, est interdite pour désherber les trottoirs. »

En l’absence d’entretien, un agent constatateur du Service Nature et Espaces verts rédige un avertissement qui rappelle aux riverains leurs obligations d’entretien.

Dans un second temps, un constat peut être dressé avec des frais à la clé.

Tableau de répartition des entretiens

Type d’accotement

A charge du

Voiries communales

Service Nature et Espaces verts

Bords de champs

Service Nature et Espaces verts

Carrefours

Service Nature et Espaces verts

Accotement devant propriété sans habitation

Service Nature et Espaces verts

Ravels

Service Nature et Espaces verts

Fossés

Service Nature et Espaces verts

Accotement devant une propriété privée avec  habitation

Riverain

Trottoir herbeux devant une propriété privée avec habitation : à charge de l’habitant

Riverain

Voiries régionales 

SPW sauf pour les tronçons sous convention avec la Ville

Voiries privées 

Gestionnaire privé