Le glyphosate désormais interdit pour désherber.

Depuis le 1er juin 2017, les citoyens ne peuvent plus recourir au glyphosate pour désherber leurs allées, trottoirs et terrasses. Il s’agit principalement des produits suivants : Roundup, Total net, Gallup, Nétosol,… Bien que les produits soient toujours présents dans les rayons des commerces de bricolage et jardinage, leur utilisation est dorénavant interdite.

Cette interdiction poursuit plusieurs objectifs :

* Environnemental : accueil de la biodiversité,  protection des ressources en eau et du sol.
* Protection de la santé : eviter la manipulation de produits dangereux et toxiques.

DES ALTERNATIVES

Envisager de végétaliser plutôt que désherber ?
Changer son regard et considérer les mauvaises herbes (coquelicots et autres herbes sauvages fleuries) comme source de biodiversité et pas comme un manque d’entretien peut être une alternative (sans pour autant cultiver des chardons).

Comment désherber efficacement sans produits dangereux ?
La première solution est d’opter pour un désherbage manuel à l’aide d’une binette ou d’un sarcloir. L’avantage ? Avec cette méthode, les mauvaises herbes sont arrachées à la racine et les repousses sont plus lentes. L’inconvénient, le travail risque d’être très laborieux s’il y a une vaste surface à couvrir. De plus, il faut le répéter régulièrement.

Le désherbage thermique
Le désherbage thermique s’effectue avec un appareil à flamme direct alimenté par une bonbonne de gaz ou à l’électricité.  Au contact de la chaleur, les tissus végétaux éclatent et dépérissent rapidement.

Pour être efficace, la plante ne doit pas être brûlée mais juste chauffée.  Il n’est pas nécessaire d’insister avec la flamme pour la carboniser.

Cela peut sembler paradoxal : plus on chauffe, moins on est efficace ! En effet, si la plante est brûlée, les parties restées intactes cicatrisent et repartiront de plus belle. Avec un coup de chaud, les tissus de la plante sont endommagés, ce qui l’affaiblit.

L’ eau de cuisson non salée de vos pommes de terre ou de votre riz: un désherbant naturel !
L’eau de cuisson bouillante non salée versée sur les végétaux indésirables aura le même effet que le désherbage thermique. Attention cependant à ne pas arroser les fleurs et les légumes du jardin.

L’utilisation de sel et de vinaigre est à proscrire.
Le sel dilué dans l’eau en excès, va pénétrer dans la terre et la stériliser sur plusieurs dizaines de centimètres en tuant la micro-faune du sol et les amphibiens.
Le sel peut également affecter les arbres qui le captent via leurs racines.
Le vinaigre, mal dosé, risque de détruire les micro-organismes abrités dans le sol et dont les plantes ont besoin pour se développer.

Que faire de vos produits inutilisables ?
Vous pouvez les ramener gratuitement au recyparc (parc à conteneurs) à l’emplacement dédié aux produits dangereux.