Le fauchage tardif des bords de route

Le fauchage de tous les accotements des voiries communales n’est pas systématique.  Le service Nature et Espaces verts procède pour des raisons de sécurité, au fauchage des accotements des voiries communale dans les carrefours et devant les propriétés sans habitation.


Deux à trois passages sont programmés d’avril à octobre.  L’intervention au premier et deuxième passage est limitée à 2 mètres de largeur afin de permettre à la végétation spontanée de s’y développer conformément à la convention « fauchage tardif des bords des routes » signée avec la Wallonie.

Le fauchage de l’entièreté de l’accotement est réalisé après le 1er août voire plus tard encore, pour permettre aux plantes de croître, fleurir et fructifier. 

Les fleurs vont attirer une quantité impressionnante d’insectes butineurs à la recherche de pollen et nectar.  Ils féconderont les fleurs qui produiront les graines utiles au réensemencement de l’espèce mais aussi à toutes les espèces animales granivores.  Le  couvert végétal sera un endroit de quiétude pour beaucoup d’animaux qui s’y reproduiront.

Ainsi un bord de route fauché en fin d’été offre bien plus de services à la nature qu’un bord de route fauché tôt ou trop souvent.

Pour toutes questions : service Nature et Espaces verts – 0800/935 62 (appel gratuit)