Construisez dès maintenant votre hôtel à insectes

Pourquoi installer un nichoir pour les insectes ?

Nombre d’insectes sont les amis du jardinier. On les appelle les “auxiliaires”. Ils vous aideront à réguler les populations de ravageurs et polliniseront vos fleurs et légumes. Leur fournir un abri permet de favoriser cette faune bénéfique.

Qui sont ces “auxiliaires” au juste ?

L’auxiliaire le plus connu est la coccinelle qui se régale de pucerons. Mais il en existe bien d’autres qui se chargeront de se nourrir des parasites ennemis de nos cultures : la chrysope, l’osmie, les perce-oreilles, le carabe, l’abeille, l’araignée, le syrphe, et tant d’autres.

Les mammifères comptent également quelques auxiliaires ainsi que les amphibiens et les reptiles : grenouilles, hérissons, chauves-souris, lézards. Sans oublier les oiseaux insectivores.

Comment installer un hôtel à insectes ?


Tout d’abord, il faut remettre son terrain en équilibre avec la nature et bannir définitivement les produits chimiques (pesticides, herbicides, fongicides,…)

Ensuite, tout nichoir ou abri doit-être installé du sud au sud-est.

Concrètement, cet hôtel ressemble à une grande boîte avec différents compartiments. Chacun d’entre eux est une loge pour un type insecte déterminé. Peu importe la taille, la forme, chaque constructeur laisse libre cours à son imagination et à son désir d’esthétique.




Matériel :

6 palettes identiques
4 rondins de bois identiques
Eventuellement du treillis à volière à disposer entre les étages de palettes afin que les matières ne tombent pas à l’étage inférieur.

Outillage :
Visseuse, niveau, mètre, vis et mèches de foreuse.

Montage de l’ossature du nichoir :

Placer les 4 rondins, les mettre à niveau et les enterrer de quelques centimètres pour plus de stabilité).

Positionner les palettes sur les rondins (une à l’envers, une à l’endroit…) et les visser entre elles afin que la structure soit solide.

Placer ensuite les différentes matières végétales de remplissage ci-dessous en fonction des auxilliaires que vous souhaitez attirer :

  • Buches percées ( trous à faire soi-même avec une foreuse) : guêpes et abeilles solitaires ;
  • Carton ondulé et pommes de pin : coccinelles ;
  • Morceau d’ardoises : perce-oreille, divers prédateurs de pucerons ;
  • Mélange de glaise et de paille : abeilles solitaires ;
  • Tiges creuses (roseau, bambou…) : abeilles solitaires ;
  • Tiges à moelle (sureau, ronce…) : abeilles solitaires ;
  • Boîte avec quelques fentes remplie de paille, de chanvre ou de laine de bois : chrysope dont les larves se nourrissent de pucerons, cochenilles, aleurodes...
  • Pot de fleur rempli de paille : perce-oreille, prédateur des pucerons.


Plus d’infos :
Service Nature et Espaces verts : 0800/935.62 (appel gratuit)