Animal comme présent, cadeau empoisonné ?

Vous avez envie d’offrir un animal de compagnie à votre enfant ou à un membre de votre famille pour les fêtes de fin d’année? Voici quelques éléments de réfléxion à prendre en considération pour que ce cadeau ne devienne pas un présent empoisonné.

Un animal n'est pas un jouet avec lequel on peut s'amuser puis que l’on range dans un coin. Il s’agit d’un être vivant qui demande de l’investissement et de l’argent pour garantir son bien-être : promenades et jeux quotidiens, soins vétérinaires, alimentation, hébergement, éducation, identification et enregistrement, stérilisation/castration, etc.

Avant d’adopter il convient d’être sûr que l’on ou le futur propriétaire pourra assumer la charge que représente un animal domestique.

Accueillir un nouvel animal dans la famille est un acte qui se doit d’être mûrement réfléchi. Ce n’est certainement pas une décision qui se prend sur un coup de tête car un animal réclame de la présence, de l’attention et des soins.

Adopter un animal, c’est s’engager pour plusieurs années. En moyenne 10-15 ans pour un chien selon sa race, 18 ans pour un chat et entre 3 et 5 ans pour un lapin. Ce n’est pas rien tout de même !

Quelques pistes de réflexion

Avez-vous du temps pour vous en occuper ? Etes-vous prêt à modifier vos habitudes ? Avez-vous l’espace nécessaire pour l’accueillir ? Avez-vous une solution pour le faire garder durant vos vacances ? Y a-t-il des allergies dans la famille ? Tous les membres de la famille sont-ils d’accord ? Y a-t-il d’autres animaux de compagnie dans la maison ? Avez-vous les moyens financiers qui vous permettent d’assumer un animal ? (équipement, nourriture, frais vétérinaires : les vaccins, la puce électronique, les vermifuges, la stérilisation,  plus toutes les maladies et accidents imprévisibles sont autant de coûts qu’il ne faut pas négliger !).

Même si c’est beaucoup de bonheur, prendre soin d’un animal implique aussi énormément de responsabilités et c’est une décision lourde de conséquences.

Petit deviendra grand

Vous craquez devant ce mignon petit chiot ou cette petite tortue ? Avant de vous décider, faites-vous conseiller par des professionnels (comportementalistes, vétérinaires, éleveurs…) qui vous orienteront vers la race ou l’espèce la mieux adaptée à votre mode de vie. Si vous habitez en appartement, l’acquisition d’un Saint-Bernard risque fort de poser problème. De même que l’énergie débordante d’un chien de berger risque d’être inadaptée au quotidien d’une personne âgée. La présence d’enfants ou d’autres animaux dans la famille doit également faire l’objet d’une réflexion. Renseignez-vous sur le comportement de l’espèce ou de la race (tempérament, besoins spécifiques, taille à l’âge adulte …)

Chaque année des milliers d’abandons

En Belgique, chaque année, des milliers d’animaux sont abandonnés et recueillis par les refuges.  C’est plus d’une centaine d’animaux qui sont délaissés chaque jour pour diverses raisons : déménagement, séparation, départ en vacances, mais aussi problèmes comportementaux, allergies, manque de temps/d’argent. Les animaux offerts par surprise durant les fêtes de fin d’année viennent malheureusement trop souvent compléter ce triste tableau.

Vous souhaitez adopter ? Autant le savoir :

Depuis leur naissance jusqu’à leur mort, la législation wallonne veille à la protection des animaux durant toutes les étapes de leur vie. Vous trouverez toutes les informations relatives à la législation en matière de bien-être animal ainsi que les listes des refuges, éleveurs, établissement commerciaux et pensions agréés en Wallonie sur le site suivant : www.bienetreanimal.wallonie.be