La migration des batraciens

Le retour d’un temps plus doux et humide incite grenouilles, crapauds, salamandres et tritons à migrer vers leurs sites de reproduction.

Les batraciens quittent leur lieu d’hibernation pour aller se reproduire dans le plan d’eau où ils sont nés. Pour ce faire, ils doivent franchir bien des obstacles, dont le plus meurtrier : les routes ! Fréquentées par de nombreux automobilistes pressés, elles constituent un piège trop souvent mortel.



Du mercredi 15 février au samedi 15 avril 2017, la circulation des véhicules est limitée à 30 Km/h :
-    à Dave : Rue de Naninne, sur un tronçon de 750 mètres entre les intersections de la rue des Fonds de Dave avec ladite rue:
-    à Lives-sur-Meuse : rue de Loyers, sur un tronçon de 300 mètres entre le château d’eau et la jonction avec le sentier vicinal n°9 ;
-    à Wépion : Fonds des chênes, sur un tronçon de 1,3 km au départ de l’immeuble n°189 de ladite voirie vers la chaussée de Dinant.



Des opérations de sauvetage de batraciens s'organisent un peu partout en Wallonie. Pour vous informer ou participer aux opérations, rendez-vous sur le site : www.batraciens.be