La carte du réseau écologique

Concrètement, le réseau écologique se traduit par un découpage du territoire en différentes zones, où les activités humaines sont plus ou moins intenses en fonction de l’intérêt biologique de ces zones.  C’est ainsi qu’on peut notamment distinguer les zones centrales (ZC), dans lesquelles la conservation de la nature est prioritaire par rapport aux autres fonctions, et les zones de développement, dans lesquelles la conservation des espèces et des habitats sont compatibles à divers degrés, qui nécessitent une protection moindre que les zones centrales mais qui doivent être différenciées des zones de production traditionnelle.

 

Dans le cadre du PCDN, une première carte du réseau écologique namurois a été réalisée.  

 

Depuis, dans le cadre de l’élaboration du Schéma de Structure Communal, une carte actualisée a été réalisée par le bureau d’études ICEDD.   L’objectif de cette nouvelle cartographie est de servir à orienter les décisions en matière d’urbanisation et de localisation des activités, dans le cadre de l’objectif général du schéma de structure.  On y retrouve la localisation des zones centrales, des zones de développement et des zones de liaison.

 

Les alignements d’arbres et de haies sont également représentés afin de venir compléter les informations sur la qualité des liaisons entre les différentes zones.

 

Afin de visualiser la qualité du réseau écologique namurois (positionnement des zones centrales et des zones de développement,  des zones de liaison, des éléments du maillage), consultez la carte ci-jointe.