En balade à Erpent

En balade à Erpent

Auteur E. DUCHENE

Longueur : 4 km
Durée : 1 heure environ

Point de départ et stationnement : Avenue du Bois Williame.

 

Le parcours

 

Bien vite, le chemin rentre dans le bois domanial appelé « Bois brûlé ». Une grande partie de ce bois est composée d’essences feuillues. La chênaie située côté Erpent est particulièrement intéressante. De vieux arbres sont conservés, ce qui permet d’accueillir de nombreuses espèces cavernicoles comme le pic épeiche, la sitelle torchepot ou encore le grimpereau des jardins. Avant de descendre en-dessous de la ligne de chemin de fer, le chemin continue à droite dans une forêt diversifiée et humide par endroit.  Dans la partie centrale du Bois brûlé, un peuplement très dense et exclusivement composé de bouleau se développe. Ce n’est pas le résultat d’une plantation mais bien d’un phénomène de recolonisation naturelle intervenu après une perturbation majeure : un incendie. Toute parcelle déboisée naturellement ou artificiellement évolue en effet progressivement vers la forêt en passant par différents stades. Après les genêts et autres sorbiers, le bouleau arrive à occuper la strate arborée. En fonction du sol, le stade le plus avancé est dominé soit par le hêtre dans de bonnes conditions soit par le chêne lorsque le sol est trop pauvre ou trop humide. Dans le cas du Bois brûlé, le forestier est intervenu récemment en diminuant la densité des bouleaux afin de favoriser les arbres les mieux conformés.

 

 

Plan de la balade