Des sites « nature admise »

Des sites « nature admise »

Certains sites, témoins de l’activité humaine, tels les anciens sites d’extraction, constituent des milieux d’accueil privilégiés pour la biodiversité.  Qu’ils soient encore en activité ou à l’abandon, ils peuvent, moyennant quelques mesures de gestion appropriées, se transformer en véritables zones de refuge pour la vie sauvage.  Les anciennes carrières dispersées sur le territoire de la Ville et le long de la Meuse abritent une faune et une flore exceptionnelles, friandes de milieux rocheux calcaires (lézard des murailles, couleuvres, faucon, potentille printanière, orpins…).  Les escarpements dolomitiques de la vallée mosane et dont la forte déclivité ne permet pas l’exploitation forestière offrent également un refuge de choix pour la biodiversité.  Le fauchage tardif des bords de routes illustre quant à lui, parfaitement l’idée qu’une simple modification des pratiques de gestion peut engendrer une explosion de diversité.  Une coupe annuelle début août et l’on voit refleurir coquelicots, marguerites, bleuets et boutons d’or pour le plus grand plaisir des insectes butineurs.  Enfin, les prairies peu amendées, localisées dans le sud de l’entité, hébergent une grande variété d’espèces végétales telles que la saxifrage granulée, la centaurée jacée, la knautie des champs…

 

Les carrières d’Asty-Moulin (Saint-Servais, rue de l’Industrie) Les carrières d’Asty-Moulin (Saint-Servais, rue de l’Industrie)

 

Les anciennes carrières d’Asty-Moulin, situées à Saint-Servais, présentent un paysage et une biodiversité remarquables. On ne trouve aucune trace d’exploitation d’une carrière sur ce site avant la moitié du 19ème siècle. C’est donc vers 1850 que débute son exploitation, qui connaîtra son apogée au cours de la période de reconstruction qui suivra la guerre 14-18.   La carrière produisait alors de la chaux et des graviers.  Actuellement,  les lieux se présentent sous la forme d’un vaste site creusé à flanc de coteau où la vie naturelle a repris ses droits en composant un nouveau paysage riche en végétation, ils sont d’ailleurs classés en zone Natura 2000.  A signaler la présence d’une importante colonie de lézards des murailles.

 

L’ancienne carrière du Piroy (Malonne, rue du Cratère)L’ancienne carrière du Piroy (Malonne, rue du Cratère)

 

Depuis longtemps, le site du Piroy a été assimilé à un volcan.  Il doit son appellation à l’aspect du site : une pièce d’eau entourée de parois rocheuses rappelant étrangement le cratère d’un ancien volcan éteint.  Le site est classé depuis 1983 pour son intérêt géologique, mais invite également à la découverte de la faune et de la flore.

 

Pour en savoir plus, consultez la rubrique « Publications » de ce site.